Adaptation à la vie Canadienne, Infos pratiques

Le système de santé canadien

Le Canada n’a pas à rougir devant le reste du monde. Plusieurs facteurs le distinguent et le classent  2ème meilleur pays du globe! 

L’assurance maladie par exemple est une des plus grandes fiertés de ce pays. Contrairement à nos voisins du Sud, ici tout le monde a le droit à la santé gratuite sans condition! Et ça, on n’arrête pas de le crier sur tous les toits!  Cela dit, les critiques à propos du système sont assez mitigées: Certains se plaignent de la grande pénurie de médecins, ou des longues durées d’attente pour avoir un RDV chez un spécialiste, d’autres vantent l’excellente qualité des soins, et des équipements… On n’est donc pas sûrs si c’est  bon ou mauvais, parce qu’on n’y a pas été frotté assez pour construire notre avis de manière objective. Ce que l’on sait par contre, c’est que le système ici est complètement DIFFERENT des normes de santé dans lesquels nous avons grandi! On vous livre ici les 10 points de différences qu’on a compris jusque là. On vous prévient, c’est assez déstabilisant!

C’est parti :

  1. Le médecin généraliste est la première personne par qui il faut passer avant d’aller voir un spécialiste. C’est lui qui décide si votre cas nécessite une autre consultation ou pas. Sans sa recommandation, vous pouvez attendre très longtemps avant d’avoir un RDV avec le spécialiste de votre choix. Fini les consultations improvisées chez les toubibs…ici c’est le médecin généraliste qui décide!
  2. Le médecin ne vous prescrira jamais le nom commercial d’un médicament. Il vous donnera simplement le nom de la molécule dont vous avez besoin, et à vous de faire votre choix chez la pharmacie.
  3. Les traitements sont personnalisés:  le pharmacien vous préparera sur place le traitement prescrit par votre médecin selon la dose et la durée qui convient à votre cas, ni plus, ni moins! Ils vous mettront toujours votre médicament dans une boite orange transparente étiquetée avec votre nom dessus.
  4. Les médicaments sans ordonnance, style cachet pour les maux de tête, sirop pour la toux etc, se vendent même au SuperMarché. C’est considéré comme un produit de grande consommation.
  5. Ici pas de prescription d’antibiotique au moindre petit mal de tête, ils privilégient les remèdes de grand-mère, et font travailler vos anti-corps. Pour une petite fièvre par exemple, on peut se voir prescrire : boire beaucoup d’eau et bien dormir!
  6. Il existe trois moyens de se faire consulter :
    • Si vous avez un médecin de famille (voir 9ème point) , vous pouvez l’appeler directement, prendre RDV, et le tour est joué.
    • Sinon, vous devrez vous diriger vers une clinique sans RDV, où vous serez diagnostiqué par un médecin traitant.
    • Et si vous vous êtes coupé un doigt par exemple et que vous êtes entre la vie et la mort (on peut bien forcer le trait un peu non:D) ; direction les urgences, vous allez passer en priorité et vous vous ferez soigner dans les plus brefs délai avec une prise en charge complète!
  7. Les urgentistes traitent les cas des patients par ordre d’urgence (logique non?). Mais des fois la file d’attente peut être longue, vraiment très très longue! Une fois, je suis restée aux urgences avec une amie qui pensait s’être fracturée le bras, de 15h à Minuit avant que notre tour n’arrive. Par contre, la prise en charge a été complète: consultation, radio, prescription de médicament, tout s’est fait sur place…et gratuitement! Ici on ne va pas aux urgences pour de la pure “bobologie”!
  8. Les médecins spécialistes choisissent leurs patients selon leur cas d’urgence et selon la recommandation faîte par le médecin de famille. Si vous voulez simplement faire une visite de courtoisie à votre médecin préféré, vous devrez attendre que les cas plus importants passent d’abord!
  9. Le médecin de famille, comme son nom l’indique est un médecin qui s’occupe du dossier médical de tous les membres de votre famille. Il connait votre état de santé  et c’est vers lui que vous vous dirigez à chaque fois que vous avez besoin d’une consultation. Maintenant, pour en avoir un, c’est une autre histoire! Il faut s’inscrire sur une liste d’attente, et prier pour qu’on vous appelle. L’attente dure en moyenne entre un et deux ans. On a eu la chance de trouver un médecin qui a accepté de nous prendre sous son aile après 9 mois! Yeey!
  10. Et le meilleur pour la fin! La Carte d’assurance maladie est un droit citoyen qui assure gratuitement les services de santé à tous les canadiens et résidents permanents. Elle couvre :
    • les consultations chez le médecin ou spécialistes –avec référence du médecin de famille-
    • les services de maternité et pédiatrie
    • les opérations chirurgicales
    • la podologie
    • la chambre d’hôpital commune
    • les analyses et radiographies faites à l’hôpital
    • les médicaments administrés à l’hôpital
    • les soins dentaires à l’hôpital
    • Par contre les autres soins ophtalmologiques et dentaires ne sont pas gratuits, mais peuvent être assurés en partie par une assurance maladie privée, souvent proposée par les employeurs.

Voilà, j’imagine que vous avez pu percevoir les différences dont je parlais en début d’article. Qu’en pensez-vous? Y a-t-il des points qui vous ont marqué plus que d’autres?

Dîtes moi tout! 🙂

 

Vous pourrez aimer aussi...

1 Comment

  1. Sameur says:

    Bonjour à tous,

    J’aimerais vous remercier pour toutes ces informations utiles, j’aimerais savoir une chose, est ce que les soins sont pris en charge pour le ressortissant Canadian en dehors de Canada, si il est obligé de passer des soins en Europe, Asie ou en Afrique, est que c’est l’assurance qui prend tout en charge dans ces pays là.

    Merci à ‘avance.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *