Infos pratiques

Devenir incollable au froid Canadien

En immigrant au Canada, on essaie de se préparer militairement d’avance pour affronter le choc culturel, mais on pense rarement au choc thermique !

Le Canada est certes célèbrement connu sous l’emblème du pays de l’hiver, mais cette périphrase est loin de rendre justice au froid frigorifique de cette saison. Cela dit, grâce à un équipement de fer (et de plume) et quelques astuces d’expérimentés, vous pouvez braver l’hiver Canadien haut la main et en sortir vivant !

Je vous livre ici quelques informations très précieuses qui vous éviteront d’hiberner jusqu’à la prochaine éclosion des fleurs.

La température : 

Il faut d’abord savoir qu’il existe deux types de températures : La réelle qui est indiquée par le thermomètre où le mercure refuse catégoriquement de frôler le positif durant presque toute la saison; et la température ressentie : parce que ce n’est pas la même chose, ne me demandez pas pourquoi !

Je vous conseille simplement de vous fier à la température ressentie, parce que c’est la plus crédible ; en gros c’est la sensation du froid réel selon le facteur éolien : un -10° avec du vent donne un ressenti de -25°!!

Enchainons maintenant avec les différents équipements d’hiver dont vous aurez besoin :

Le manteau  : C’est l’élément indispensable et vital à votre survie.  Très différent des  standards de manteaux portés en Hiver nord Africain. Mettez donc aux oubliettes toutes les petites doudounes qu’on sortait pratiquement un mois par an. Là, il s’agit d’un vêtement qui deviendra votre meilleur ami; qui vous suivra dans toutes les occasions et circonstances et vous aidera à surmonter/ apprécier les températures les plus négatives !

La première condition est qu’il soit assez long pour couvrir le maximum de surface du corps, très chaud (les températures supportées sont généralement indiquées à l’intérieur du manteau), il est souhaitable d’en choisir un qui supporte jusqu’à -30°. Et surtout confortable, n’hésitez pas à faire des mouvements acrobatiques durant l’essayage afin de voir si vous êtes vraiment à l’aise dedans, parce que, comme je vous ai dit, vous en passerez du temps dans ce vêtement !

Si vous voulez/vous pouvez vous permettre un beau manteau en duvet, faîtes vous plaisir auprès des marques les plus connues : Canada Goose, Moose Knuckles et Kanuk ; dont le prix varie entre $600 et $1500 ! Ces marques sont les Rolce Royce des manteaux d’hiver.

Sinon vous trouverez sûrement votre bonheur à Marshalls, Winners , au Mall (voir le magasin Eddie Bower ou Sport Check) ou même au Walmart, les prix varient entre $100 et $400.

Peu importe votre budget, sachez que c’est un investissement inévitable qui sera amorti sur le temps.

Les bottes : elles seront portées religieusement pour tenir vos petits pieds au chaud. Les modèles ne sont pas forcément tendance, mais en vivant le froid polaire, l’élégance deviendra le cadet de vos soucis !

Choisissez un modèle imperméable, avec une semelle anti-dérapante, pour éviter de vous ramasser une gamelle à chaque pas 😀  Plus les bottes sont hautes, mieux c’est, pour vous réchauffer au maximum et vous éviter tout contact direct avec la neige. Il est aussi conseillé de prendre une demi-pointure plus grande pour pouvoir porter de grosses chaussettes.

Et pour les plus soucieux de leur style vestimentaire, qui craignent d’avoir à porter ces gros engins pendant toute la saison,- dixit la moitié de l’année- réjouissez vous, parce qu’ils sont faits spécialement pour l’extérieur, vous pourrez les troquer contre vos mocassins et talons à la porte de votre bureau.

Encore une fois, ce sont des articles que vous trouverez facilement dans les magasins cités plus haut. Les prix varient entre $70 et $200, voir plus.

Les pantalons de neige : si vous êtes frileux comme moi, ou tout simplement si vous n’êtes pas canadien de sang, il y a de fortes chances que vous vouliez porter un sous-pantalon ou un collant dès le début de l’hiver. Vous pouvez aussi vous procurer un pantalon de neige pour les journées les plus rudes ou pour une journée de Ski.

Les médias n’arrêtent pas de rappeler l’importance de bien couvrir les extrémités du corps, car c’est par là que la chaleur corporelle s’échappe en premier, à savoir la tête, les mains; et les pieds. Il faut donc se munir de bonnes chaussettes bien épaisses (les chaussettes en coton sont à ranger, jusqu’à nouvel ordre); un gros bonnet qui couvre bien les oreilles; des gants épaisses, et imperméables si vous comptez participer à qui fera le bonhomme de neige le plus ridicule. Sans oublier une paire de lunette solaire anti-reflet; un baume à lèvre et une crème pour s’hydrater les mains et le visage; les garçons je vous entends de là ruminer votre : “c’est un truc pour les filles ça! ” Si vous voulez que l’air sec transforme votre peau en un gros tas de rides, adviendra que pourra ! Je vous aurais prévenu.

Maintenant que toutes les parties de votre corps sont bien emmitouflées, vous pouvez officiellement vous aventurer à l’extérieur et affronter les intempéries comme un pro’ !

 

Attention au volant !

En hiver, la conduite devient toute une science. Il y a plusieurs précautions à prendre très au sérieux si vous tenez à votre vie !

  • Première règle : quand la route est couverte de neige, il faut conduire très lentement, si vous dérangez les autres automobilistes derrières vous, ce n’est pas grave, ils comprendront ! Si vous êtes l’As des drifts, oubliez de freiner et tourner à la fois, sinon, c’est à vos risques et périls.
  • Un autre conseil qui vaut de l’or donné par nos amis canadiens forgés par de nombreuses années d’expérience : au cas où vous perdez le contrôle sur la route, et votre voiture glisse, braquez le volant dans le sens du dérapage, et pas le contraire.
  • Gardez toujours l’équipement de déneigement dans la voiture et procurez-vous un kit de survie en cas de tempête. Vous trouverez tous ces outils au Canadian Tire.
  • Dernier point, mais pas des moindres, prévoyez une bonne vingtaine de minutes supplémentaires chaque matin avant d’aller au travail, pour déterrer la voiture de sa couverture blanche et croyez-moi, ce n’est pas du tout amusant !! Je devrais aussi mentionner que c’est en cette période de l’année qu’on comprend l’importance inestimable du démarrage de la voiture à distance. Pour les futurs et nouveaux arrivants, pensez à vérifier cette option avec votre concessionnaire à l’achat de votre voiture, vous m’en remercierez plus tard.

 

Dit comme ça, je peux comprendre que le tableau vous paraisse assez extrême, mais en réalité pas du tout ! Je ne sais pour quelle raison (sûrement grâce aux manteaux de neige douillets) le froid ici se fait ressentir … légèrement. Pour vous faire un dessin, le -15° Canadien est largement plus surmontable qu’un 0° marocain !

Certes, quand la température baisse à -28° avec un ressenti de -35° ,on a froid, et il n’y a pas à chat dans la rue, et c’est en ce moment précis qu’on remercie le bon Dieu de la bénédiction du chauffage qui nous permet de profiter de la neige par la fenêtre en portant nos vêtements d’été !

Et vous, avez-vous des conseils de survie à l’hiver à partager avec nous ?

Vous pourrez aimer aussi...

1 Comment

  1. Pour les manteaux je déconseillerai ceux à $100 ils ne feront pas l’affaire ! Tu as oublié de citer la marque north face qui rapport qualité prix est excellente !
    Si vous décidez de magasiner à Winners, je dirais que les manteaux de $250 et + sont ceux pour l’hiver en dessous vous aurez trop froid !
    Pour les chaussettes il faut absolument prendre celles en laine avec les bottes vos pieds ne transpireront pas et vous resterez au sec et au chaud 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *